Le data center face aux risques

Picto hyperdisponibilité PCA PRA

 

Le data center est exposé à plusieurs types de risques.

A elles seules, les pannent représentent 40% des indisponibilités. Ensuite, les sinistres majeurs représentent 35% des situations difficiles à gérer pour les entreprises. Depuis quelques temps, les entreprises sont exposées à de nouveaux risques : les virus et les cyber-attaques.

Face à ces risques, il est impératif de protéger l’exploitation mais également les données et l’ensemble du patrimoine digital de l’entreprise.

J’ai rédigé une série de billets. Ils ont pour but de vous accompagner dans vos réflexions ; réflexions souvent personnelles et centrées sur l’entreprise.

Néanmoins, les questions clés que j’ai voulu aborder sont centrées sur le plan de continuité d’activité PCA et le plan de reprise d’activité PRA. Mais au fait, qu’est-ce que ce truc-là ?

Enfin vous trouverez quelques explications sur la solution que CERIEL a bâti spécifiquement pour les PME et PMI. L’objectif de ce dispositif est de répondre à leurs besoins de disponibilité élevée du data center tout en respectant vos contraintes budgétaires.

 

Comment et pourquoi choisir une technologie plutôt qu’une autre ?

 

Convergence, Hyperconvergence, SAN, SAS… Nous vous expliquons nos choix au travers de la suite de billets schématisée ci-dessous.

 

Plan PCA PRA Hyperdisponibilité

 

 

Lexique

PCA : plan de continuité d’activité. Il protège des pannes.

PRA : plan de reprise d’activité (Disaster Recovery en anglais). Il permet la reprise d’activité après un sinistre (feu, inondation, etc.)

 

Sur le même sujet, découvrez sur nos blogs :

PCA / PRA quelques réflexions

PCA / PRA Organisation

PCA / PRA Optimiser les solutions et les investissements

Des technologies au secours de l’entreprise

L’hyperdisponibilité

Hyperdisponibilité une solution testée et éprouvée

Hyperdisponiblité : exemples de fonctionnement

Hyperdisponibilité : exemples de transformation

Hyperdisponibilité : une solution testée et éprouvée

Picto hyperdisponibilité PCA PRA

 

On attend d’un PCA ou d’un PRA qu’il fonctionne au moment où on en a besoin.

La solution Hyperdisponibilité remplit parfaitement cette mission et va même au-delà. En effet, elle remet en état le fonctionnement de la solution une fois la crise passée. L’architecture fonctionnelle de cette solution permet de mettre en œuvre une exploitation unique, sur deux salles, de n’en voir qu’une et de n’en administrer qu’une !

Cette solution repose sur un ensemble d’éléments du marché (hyperviseurs, serveurs et baies de disques) et ce, quels que soient les éditeurs ou constructeurs.

Deux pré-requis doivent être respectés

– Un lien de type FC (Fiber Channel) doit relier les deux salles ; ce qui n’est pas forcément contraignant. En effet, de plus en plus d’opérateurs proposent des solutions en FC et notamment dans les grandes agglomérations. Cela l’est encore moins lorsque l’on reste dans un même périmètre limité à l’entreprise sur un ou plusieurs bâtiments.

– L’utilisation d’un boîtier prenant en charge la mise en oeuvre de la protection. Dans le cadre de notre démonstration, c’est l’Hyperswap d’IBM qui est utilisé.

Bien entendu, l’hyperviseur va jouer un rôle primordial. Toutefois, aucun pré-requis ne s’impose à ce niveau. L’hyperdisponibilité fonctionnera avec du VMware, de l’Hyper-V, du VIO ou des hyperviseurs sous Linux.

Etre multi-OS et permettre la cohabitation de plusieurs hyperviseurs avec l’hyperdisponibilité est une des forces de la solution. Ainsi, la solution permet de gérer des environnements Windows et d’autres OS comme l’Aix ou l’IBM i ou encore toute autre solution sous Linux.

Enfin, le savoir-faire pour mettre en œuvre la solution sera l’élément clé. Même si son exploitation ne demande pas de compétences pointues, sa mise en œuvre est une étape cruciale qui mérite d’être particulièrement soignée.

VMware (par exemple) et ses différents modules doivent impérativement être paramétrés en prenant en compte la solution dans sa globalité (serveur, disques, réseau). La solution hyperswap revêt également des spécificités qui doivent être respectées.

En place chez un certain nombre de nos clients*, cette solution est présentée « en live » lors de notre road show sous sa forme définitive. Panne d’alimentation, pannes matérielles, tout y est simulé pour que vous puissiez observer et vous rendre compte du comportement de l’infrastructure de démonstration telle qu’elle pourrait fonctionner chez vous.

* Les sites référents équipés peuvent être visités. Pour cela, merci de nous contacter.

En conclusion, l’hyperdisponibilité permet de mettre en œuvre PCA/PRA dans tout type d’infrastructure pour atteindre un RPO = 0 et un RTO = 0. Il ne s’agit pas d’une solution monolithique mais bien d’une solution taillée sur mesure. Dans certains cas, cette solution peut être bâtie à partir d’une infrastructure existante.

 

Lexique

PCA : plan de continuité d’activité. Il protège des pannes.

PRA : plan de reprise d’activité (Disaster Recovery en anglais). Il permet une reprise après un sinistre (feu, inondation, etc.)

Hyperswap : Fonctionnalité de la baie de stockage IBM Storwize. Elle remplace la réplication entre baies. Elle permet de gérer les différents scénarii de panne et d’y répondre automatiquement en lien avec l’hyperviseur.

 

Sur le même sujet, découvrez sur nos blogs :

Le data center face aux risques

PCA / PRA Quelques réflexions

PCA / PRA Organisation

PCA / PRA Optimiser les solutions et les investissements

Des technologies au secours de l’entreprise

L’hyperdisponibilité

Hyperdisponibilité : une solution testée et éprouvée

Hyperdisponiblité : exemples de fonctionnement

Hyperdisponiblité : exemples de transformation

L’hyperdisponibilité

Picto hyperdisponibilité PCA PRA

 

Les réflexions et les idées développées dans les précédents billets nous ont permis de bâtir une solution répondant aux besoins d’un très large panel de PME. Les contraintes budgétaires de certaines structures nous ont même obligé d’imaginer une solution à moindre coût.

Les objectifs à atteindre sont :

  • Assurer un fonctionnement du data center dans les conditions optimales de performance à tout moment,
  • Prendre en charge les pannes de manière transparente pour les utilisateurs,
  • En cas de perte d’une des deux salles, prendre en charge 100% des serveurs sur la seconde salle,
  • Ne perdre aucune donnée, soit assurer un RPO = 0,
  • Assurer un retour aux opérations RTO qui dépendra des ressources acquises ou non par l’entreprise,
  • Prendre en charge le retour à la normale (le cas d’un incendie ou de la destruction totale d’une des deux salles serait traité indépendamment).

Et tout cela, sans intervention humaine !

Nous avons bâti la solution opérationnelle répondant à toutes ces exigences. Elle est constituée de deux data centers mobiles. Nous l’avons présentée au cours des 4 derniers mois de l’année 2018 lors d’un road show.

Forts du succès de cette première expérience, nous reprendrons probablement la route au second trimestre 2019.

Ce qui a plu aux participants : « Dire ce que l’on fait. Faire (et montrer) ce que l’on dit ».

Plus de 35 entreprises ont pu observer la réaction en temps réel de notre solution face aux différents incidents auxquels nous l’avons soumis.

 

Lire les billets suivants sur l’hyperdisponibilité :

Hyperdisponibilité une solution testée et éprouvée

Hyperdisponibilité : exemples de fonctionnement

Hyperdisponibilité : exemples de transformation

 

Sur le même sujet, découvrez sur nos blogs :

Le data center face aux risques

PCA / PRA Quelques réflexions

PCA / PRA Organisation

PCA / PRA Optimiser les solutions et les investissements

Des technologies au secours de l’entreprise

 

PCA PRA : optimiser les solutions et les investissements

Picto hyperdisponibilité PCA PRA

 

 

Disposer d’un data center dans l’entreprise a un coût qui peut être important. Alors qu’il devrait être vu comme un centre de profit stratégique, le data center est très souvent considéré comme un centre de coût.

Il est donc très difficile pour la direction de l’entreprise de décider d’investir dans des dispositifs visant à garantir sa disponibilité.

 

Peut-on optimiser les investissements pour déployer un PCA / PRA ?

Cette question en amène d’autres telles que :

  • Comment s’assurer que chaque euro investi améliorera réellement la disponibilité du data center ?
  • Est-il raisonnable d’envisager de mettre en œuvre un PCA / PRA sans allouer un budget spécifique à la continuité et la reprise d’activité ?

Grâce à ces réflexions, nous avons pu choisir des technologies et des architectures permettant de disposer des bonnes ressources pour le data center, d’offrir aux utilisateurs des performances à la hauteur de leurs attentes et respecter les bonnes pratiques en matière d’exploitation du data center.

Imaginons qu’il vous soit proposé de profiter de la fin d’amortissement de votre data center pour évoluer vers une solution qui non seulement le moderniserait mais surtout vous permettrait d’en garantir sa disponibilité au travers de la mise en œuvre d’un PCA / PRA.

Saisiriez-vous cette opportunité ?

C’est précisément pour répondre aux besoins de l’entreprise en matière de modernisation de son data center et de mise en œuvre de son PCA / PRA que CERIEL a imaginé cette approche.

 

Sur le même sujet, découvrez sur nos blogs :

Le data center face aux risques

PCA / PRA Quelques réflexions

PCA / PRA Organisation

Des technologies au secours de l’entreprise

L’hyperdisponibilité

Hyperdisponibilité une solution testée et éprouvée

Hyperdisponibilité exemples de fonctionnement

Hyperdisponibilité exemples de transformation

PCA / PRA quelques réflexions

Picto hyperdisponibilité PCA PRA

 

Avez-vous estimé le coût de l’indisponibilité de vos data centers ?

Un arrêt de production a inévitablement un coût. Plus l’interruption est longue et plus ce coût risque d’être élevé.

Dans certaines entreprises, l’arrêt peut avoir un impact négligeable et n’engager aucun coût. Pour d’autres au contraire, la moindre interruption de l’activité peut être catastrophique et se chiffrer rapidement en centaine de milliers d’euros de pertes. Ainsi, l’activité et la taille de l’entreprise influent sur les moyens à mettre en œuvre pour protéger l’exploitation.

 

Avez-vous déjà pris le temps d’identifier les risques auxquels votre entreprise est exposée ? 

  • Panne matérielle
  • Erreur humaine
  • Défaut d’alimentation électrique
  • Sinistre divers (lesquels ?)
  • Incendie, catastrophe naturelle,
  • Etc.

La durée d’indisponibilité de vos data centers peut varier en fonction du type de risque rencontré.

Au bout de combien de temps une interruption d’exploitation pourrait-elle mettre en péril votre activité : 30 minutes, une demi-journée, une journée, deux jours ?

 

Estimez-vous être à l’abri de ces risques ?

Les statistiques mondiales sont formelles :

infographie statistiques de sécurité informatique

infographie statistiques de sécurité informatique

infographie statistiques de sécurité informatique
 

A chaque situation à risque, sa ou ses parades

Si on établit une échelle croissante du risque, on peut définir ainsi les solutions à mettre en œuvre :

PCA PRA échelle de risque

 

Avez-vous réfléchi au niveau de protection minimum nécessaire pour protéger votre entreprise ?

Certaines entreprises ont besoin d’un niveau de disponibilité élevé.

Même si c’est difficile à admettre, la prise de risque est élevée dans bon nombre de PME-PMI.

Il existe des solutions simples permettant de mettre en œuvre une protection de haut niveau à budget raisonnable.

Qu’il s’agisse d’un simple PCA permettant d’assurer une continuité de service malgré une panne ou d’un PRA permettant de redémarrer rapidement les services suite à un sinistre, il faut réfléchir aux solutions qui seraient les mieux adaptées aux exigences de l’activité de l’entreprise.

Expert en infrastructure sécurisée, nous vous conseillons dans vos réflexions et vos choix et vous accompagnons dans la mise en œuvre de votre projet.

 

Lexique

PCA : plan de continuité d’activité. Il protège des pannes.

PRA : plan de reprise d’activité (Disaster Recovery en anglais). Il permet une reprise après un sinistre (feu, inondation, etc.)

Bibliographie

Blog Aureon.com : https://www.aureon.com/blog/5-downtime–recovery-statistics-for-your-business-to-avoid

Etude Forester « The State of IT Resiliency and Preparedness »: https://www.drj.com/images/surveys_pdf/forrester/2013-Forrester-Survey.pdf

 

Sur le même sujet, découvrez sur nos blogs :

Le data center face aux risques

PCA / PRA Organisation

PCA / PRA Optimiser les solutions et les investissements

Des technologies au secours de l’entreprise

L’hyperdisponibilité

Hyperdisponibilité une solution testée et éprouvée

Hyperdisponiblité : exemples de fonctionnement

Hyperdisponiblité : exemples de transformation

Le Power9 est arrivé ! 10 ans de roadmap en un coup d’oeil

10 ans de Roadmap de Power System, le point culminant étant encore à venir. Cette année, le Power9 d’IBM est le point central des évolutions technologiques et marketing de cette machine. Comment se positionne le Power9 dans l’historique du Power et de l’AS/400, (bien sûr) et que reste-il à venir ?

L’historique des évolutions du Power System d’IBM et les prévisions à venir – Annonce Power9 – Episode 2

Parfois, une belle image est bien plus explicite qu’un long discours !

L’illustration suivante, bien que très fortement tronquée, montre la longévité du Power System, bien sûr, mais surtout la volonté d’IBM de faire régulièrement évoluer la technologie de ses machines. En effet, cette roadmap démarre au Power6 (en 2007) et positionne déja le Power10, alors que nous vous proposons de découvrir le mois prochain le Power9. Le long chemin parcouru depuis le S/38, S/36 et le RISC 6000 d’IBM permet d’entrevoir un avenir radieux pour cette technologie. Outre le fait que le Power9 (et le 10 aussi) assure le maintient de l’IBM i (OS400) avec un niveau de performance inégalé à ce jour, nous vous présenterons le 12 Avril chez CERIEL toutes les stratégies de pointe qu’elle permet d’envisager (Big Data, Intelligence Artificielle, la virtualisation avec du LX86…)

Inscrivez-vous à notre présentation du Power9 du 12 Avril de 9H00  à 12H15

Présentation du Power9 le 12 Avril chez CERIEL- Episode 1

Tout savoir sur le Power9 d’IBM

Le Power9 est arrivé !

Présentation du Power9 le 12 Avril chez CERIEL- Episode 1

Depuis 1988, l’AS/400 est au coeur des systèmes de gestion d’un grand nombre de PME/PMI. Un long chemin a été parcouru depuis, et malgré tout, l’AS/400 (oups ! il faut dire : le Power System i…) continue son aventure cette année avec l’arrivée du processeur P9 qui vient équiper la nouvelle gamme Power9 d’IBM.

Cet OS dure depuis 30 ans, sans compter les années S/38 et S/36 pour les connaisseurs. C’est donc avec beaucoup d’humilité que CERIEL vous invite à la présentation des nouveaux  Power System P9 , le 12 Avril chez CERIEL.

IBM i  + Aix + Linux et Lx86 + Virtualisation

Cette annonce est d’autant plus interessante qu’elle ne couvre pas simplement les besoins des clients historiques AS/400. En effet, la gamme permet de répondre à la fois aux besoins d’évolutions des machines supportant de l’OS400 (IBM i) mais aussi des entreprises ayant fait le choix de l’AiX d’IBM.

Ce n’est pas tout !

Le Power System peut aussi prendre en charge des missions LINUX ou LX86 (Windows porté sous Linux).

Inscrivez-vous à notre présentation du Power9 du 12 Avril de 9H00  à 12H15

ATTENTION , Fin annoncée de support des P6, P7 et P7+

Le P9 permet de remplacer très favorablement votre machine actuelle. Donc si aujourd’hui vous êtes l’heureux propriétaire d’un iSeries ou d’un Power System 6, 7 ou 7+ ; il est peut être temps de regarder ce que l’arrivée du Power9 représente pour vous.

Si vous avez un iSeries ou un Power6 voire certains Power7, il est fort probable que le support ne soit plus assuré par IBM.

A toute fin utile, vous trouverez la liste de certaines des machines dont la fin de support a été annoncée par IBM  :

 

Power6

8203 E4A  Fin de support depuis 31/12/2017

Tous les Power Blade (JS12, JS23, JS43 ) depuis le 31/12/2017

Tous les autres modèles de Power6 à partir de Mars 2019

 

Power7

Sortent de support en Septembre 2019 :

8202 – E4B , E4C

8231 – E2B , E1C , E2C…

8204 – 8205

8233 – 9117

 

Power7+

Tous les modèles Flex P260 P270 P460 sont déjà sortis de support.

 

10 ans de roadmap Power System

 

Pour de plus amples informations, contactez William Sydney-Smith au 02 35 60 89 09

 

 

CERIEL vous accueille le 12 Avril

A chaque événement d’importance, CERIEL relaye les informations de ses partenaires sur la région normande. Aujourd’hui, c’est IBM qui annonce un nouveau modèle de Power System. Il s’agit d’une annonce majeure. A cette occasion, CERIEL accueillera Antoine Caignaert et Alain Lechevalier d’IBM qui viendront présenter le Power9.

Merci à eux de venir accueillir les entreprises normandes chez nous. Bonne réunion à tous,

William Sydney-Smith

Productivité et messagerie


email

Quelle stratégie adopter pour réaligner les outils de communication avec la productivité d’aujourd’hui ?

Les outils de productivité mis en place hier ne sont plus forcément adaptés au monde d’aujourd’hui. Une des missions des directions générales et fonctionnelles est de s’assurer de leur évolution pour maintenir un niveau de productivité élevé dans l’entreprise.

Les principaux outils de communication internes et externes à l’entreprise sont même devenus, pour la plupart d’entre nous, contre productifs.

Pour couronner le tout, une myriade de « nouvelles technologies » est venue complexifier les échanges tout en banalisant les communications, au point de faire quasiment disparaître la frontière entre les domaines professionnels et personnels. Et comme si cela ne suffisait pas, depuis quelques années certains constructeurs et éditeurs y sont allés de leurs stratégies : BYOD (Bring Your Own Device), mobilité de toute type d’application, portabilité des messageries sur toutes les technologies mobiles, etc.

Et bien sûr, la communication et le marketing B2B ne permettent pas d’y voir plus clair dans nos boîtes aux lettres ; sans parler des réseaux sociaux, du tchat, etc.

 

Alors, comment revenir à des outils qui permettraient de restaurer le niveau de productivité exigé aujourd’hui en exploitant les révolutions technologiques qui ont bouleversées notre quotidien professionnel et privé ?

Certains acteurs ont pensé que la mise en œuvre d’une stratégie de type « Communiquer As A Service » … CAAS ?  pourrait répondre à ces problématiques. On se rend compte que le Cloud n’est qu’une réponse partielle à l’énoncé du problème et qu’il faut donc lui adjoindre d’autres services. Force est de constater qu’on ne résout pas tous les problèmes des utilisateurs avec une solution « hébergée ».

D’autres ont préféré une approche centrée sur les besoins fondamentaux des utilisateurs d’aujourd’hui et ont choisi pour cela de repenser les outils.

C’est le cas d’IBM avec sa nouvelle solution de messagerie. Celle-ci répond non seulement au cahier des charges exprimé par les utilisateurs d’aujourd’hui mais, en plus, leur apporte un niveau de support et d’interaction avec les nouvelles technologies auxquelles sont habitués les jeunes diplômés et les futurs cadres de vos entreprises.

CERIEL a développé une méthode pour montrer comment mettre en œuvre une solution centrée sur la collaboration et sur les missions en entreprise.

Un premier investissement consisterait à définir un cadre de mise en œuvre d’une maquette (Proof Of Concept POC). C’est avec ce type de démarche que CERIEL souhaite vous accompagner dans le choix de vos stratégies visant à aligner les besoins et les solutions.


Lisez également à ce sujet sur nos blogs :

Pourquoi et comment IBM a choisi de réinventer la messagerie ?
Comment l’offre IBM Verse est-elle construite ?